Quel avenir pour le Canal Saint-Denis ?

.

 Le canal Saint-Denis est construit au début du 19ème siècle, l’objectif est alors d’alimenter la capitale en eau mais surtout de favoriser la navigation des bateaux puisque il permet de raccourcir le trajet de 30 à 12 kilomètres entre le port de la Briche ( au niveau de l’île Saint-Denis) et le port de l’Arsenal. Il devient alors le principal outil de la première vague d’industrialisation du nord-est parisien, en favorisant le développement des entreprises et l’installation du complexe de stockage des Entrepôts des magasins généraux de Paris.
À cette époque, en Seine-Saint-Denis, une grande diversité d’activités est présente : l’industrie chimique (Saint-Gobain à Aubervilliers) et la métallurgie (PSA Peugeot-Citroën à Saint-Ouen) dominent. D’autres demeurent emblématiques comme Christofle à Saint-Denis ou la Manufacture des Allumettes à Aubervilliers. Les Magasins Généraux et leur grande capacité de stockage mettent alors en relation canal et chemin de fer. 
Aujourd’hui, suite à la désindustrialisation de ces territoires et la baisse du transport fluvial, le canal a changé de vocation. Quelques traces d’activités liées surtout au domaine de la construction persistent encore dans le paysage, mais l’activité portuaire qui y est liée est mineure. Depuis la fin du 20ème siècle, les aménagements du canal tendent plutôt vers une fonction de loisir.

En effet, puisque la désindustrialisation remet en question l’usage des canaux mais aussi la transition effectuée pour les territoires autour, souvent marqués par l’histoire industrielle et un patrimoine ouvrier fort. Le phénomène est observable non seulement à Paris mais aussi à Bruxelles où les quartiers nord de Laeken et Molenbeeck, particulièrement le site de Tour et Taxis, ou encore l’ancienne usine Citroën attirent regards et réflexions.

Comment alors envisager la transition pour ces entités urbaines que sont les canaux ? Comment les intégrer à un territoire lui même en transformation ?

En accord avec la ville de Paris qui est propriétaire du canal, les villes de Saint-Denis et Aubervilliers ont commencé à requalifier les berges en mettant en place des circulations douces mixtes, en créant des espaces verts, des espaces de « détente » paysagés, en éclairant les 13 ponts qui traversent le canal, en construisant trois kiosques. 
Ces aménagements, encore peu investis, diffèrent de ceux mis en oeuvre le long du canal de l’Ourcq sur les communes de Pantin et Bobigny.Tout au long du canal de l’Ourcq, plusieurs instituions artistiques ponctuent les quais (le brutaliste Centre National de la Danse; le CNEAI : centre d’art contemporain localisé dans les anciens magasins généraux de Pantin et le Théâtre au fil de l’eau). Ces lieux et particulièrement le CNEAI, ont permis la réflexion puis la mise en oeuvre d’aménagements publics orientés vers le canal. On y retrouve d’ailleurs régulièrement des péniches, des bateaux/bars. Ces activités semblent alors intègrer le canal.

Le long du canal Saint-Denis, pas de pôles culturels ou de figures attractives similaires. Le point d’attrait principal est le centre commercial du Millénaire : construit en 2011, il s’étale sur 56 000 mètres carrés entre la darse du canal d’Aubervilliers et le canal Saint-Denis. Propriété du groupe immobilier Icade, le centre et le foncier sont donc régis par un acteur privé. Les berges de la darse sont d’ailleurs équipées de barrière qui peuvent en interdire l’accès. L’usage et les aménagements sont alors controlés par l’acteur privé : une partie des berges proche de ce pôle attractif qu’est le centre commercial ne peut être considérée comme un espace public (par définition mais aussi car la pérennité des accès ne peut pas être garantie).
Il faudrait alors, pour requalifier les berges du canal Saint-Denis, miser sur autre chose. 

.

À l’horizon 2024, c’est tout le territoire de Plaine Commune qui se voit évoluer. En effet les Jeux Olympiques investissent massivement le nord de la métropole. Dans ce cadre, le canal (longeant le Stade de France et aboutissant sur l’île Saint-Denis) est considéré comme un lien primordial à traiter entre la ville de Paris et le territoire de Plaine Commune. 
L’Atelier Parisien d’URbanisme prévoit une requalification du canal :

« Une des mesures de la convention signée entre Paris, Plaine Commune, Est-Ensemble, Grand Paris Grand Est, Paris Terres d’Envol et le Département de la Seine-Saint-Denis en juin 2016 concerne la transformation du canal Saint-Denis, lien physique emblématique entre Paris et la Seine-Saint Denis. La question de son réaménagement avec l’objectif de le rendre plus visible, plus intégré et plus opérationnel au sein des territoires qu’il traverse est essentielle dans le cadre des Jeux de 2024 et permettra de matérialiser le lien qui unit Paris et la Seine-Saint-Denis. »

Trois axes mènent ces projets envisagés par l’apur : de plus nombreux d’accès au canal (améliorer l’accessibilité du canal pour tous), une multiplication d’usages (Un canal actif ; où travailler, se divertir et habiter) , une meilleure d’attractivité (en renforçant les polarités existantes).
Axes qui s’orientent notamment sur les quatre ZAC (Neaucité, Sud-Confluence, Porte de Paris, Canal-Porte d’Aubervilliers) et les deux NPNRU « Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain » (Franc Moisin-Bel Air et Christino Garcia – Landy) qui s’attachent tous au canal Saint-Denis.
S’ajoute à cela une attention particulière au développement de paysages verts et de parcs. 

document de l’apur

Cependant, nous remarquerons ici que les réflexions s’appuient principalement sur les berges du canal : comment on y circule, comment on le traverse, comment on s’y arrête; et sur les territoires qui y sont liés. Il n’est question qu’une fois de ce qui compose principalement l’entité du canal : l’eau.  Il serait envisagé de rendre la darse du canal d’Aubervilliers baignable.
La baignade, grande oubliée des activités ludiques, sportives et spontanées en ville, puisque interdite.

Un collectif parisien, le Laboratoire des baignades urbaines expérimentales, milite pour ré-introduire l’eau, comme véritable espace public au sein des villes.
S’appuyant sur des exemples contemporains de réinvention du rapport à l’eau en ville dans toute l’Europe (les bains portuaires au Danemark; le mouvement des « outdoor swimming society » en Angleterre; le retour de la baignade en Suisse à Bâle, Zurich ou Genève; les saunas publics en Finlande…) ils partagent la conviction que l’eau en ville est un bien commun dont on doit pouvoir jouir collectivement. L’objectif étant d’organiser la renaissance d’espaces publics, d’équipements urbains emblématiques et rassembleurs pour les communautés locales ayant un impact important sur les quartiers dans lesquels ils s’inscrivent. Le collectif insiste aussi sur le fait que se réapproprier la baignade dans l’espace urbain est une manière d’avoir un rapport renouvelé à la nature en ville. 

« À l’heure où l’on parle sans cesse de ville durable, il est grand temps de faire de l’eau une ressource essentielle pour améliorer la vie urbaine afin de l’associer à nouveau aux notions de plaisir et de sociabilité. »

Pierre Mallet, entretien avec Margot Baldassi 21 septembre 2016

Bassin de la Villette, le 28 août 2016

.

. Pelletier Jean. Sur les relations de la ville et des cours d’eau, Revue de géographie de Lyon, vol. 65, n°4, 1990. Villes et fleuves au Japon et en France. pp. 233-239
. Tilly, Pierre. « Fleuves et canaux dans la zone franco-belge entre 1814 et 1914 : vers une redéfinition des espaces ? », Revue du Nord, vol. 416, no. 3, 2016, pp. 577-599.
. Apur note numéro 130, LA REQUALIFICATION DU CANAL SAINT-DENIS ,  UNE ACTION MAJEURE EN HÉRITAGE DES JO PARIS 2024 , juin 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s